Une vie hardcore
Lundi, 08 Juillet 2013 09:35

La Manufacture des Bruits de Fond a été créée un peu sur un coup de tête. Une histoire d'enregistrements qui allaient rester moisir au fond d'un disque dur, alors qu'on les trouvait dignes d'intérêt. Et puis il y avait cet ovni, à mi-chemin entre electrocore et chanson française. Personne n'y croyait trop, d'ailleurs pas même nos amis. Mais on s'était laissé séduire. Par la musique et par le personnage, Boris "Saoulaterre" Domalain. Prince des catas, allumé notoire, ayant fait du Politox Entertainment un art de vivre. C'était en 2000 ou 2001. Risbo avait alors dégoté une chanteuse issue du milieu de la comédie musicale, Ann'So, pour ce qui allait brièvement devenir D'Eux, ce projet hors norme, resté unique en son genre. Quelques concerts - nous n'en avons même pas vu un ! - et un disque « Entre deux os », publié par nos soins sous la référence Bruits de Fond 02. Un bide monumental ! Mais aucun regret. La Manufacture des Bruits de Fond était lancée. Chouette aventure, finalement, douze ans plus tard. Nous la devons ainsi largement à Boris. Celui-ci nous a quittés vendredi 5 juillet 2013. Au delà de ce disque, il nous lègue une œuvre sonore atypique, poétique, délirante, joyeuse, furieuse, entre génie et fumisterie. Hardcore, pour de vrai, à la vie, à la mort !
Bon nombre de références sont encore disponibles notamment chez Toolbox. Ou en format numérique dans la bibliothèque sonore des Enregistrements du Cavage. Ou encore, pour les choses plus récentes, sur son compte soundcloud. Il nous laisse aussi des souvenirs impérissables de fêtes sauvages dont lui seul avait le secret, de déconnes psychédéliques, de graffitis labellisés UHT et encore d'incroyables virées dans les boyaux du sous-sol parisien avec sa bande peu recommandable des FC. Tout cela va nous manquer. Boris nous manque déjà.

Merci et adieu l'ami.