Oui, Gunter Saxenhammer. Inattendu ? C'est vrai que cette fois, le DJ écossais a failli ne pas revenir. A faire les cent pas au bord du gouffre, quand le doute épuise l'esprit et vide l'énergie, on perd facilement l'équilibre. « The nth degree », ou l'art de flirter avec les limites.


C'est au détour d'une interview pour le webzine Alter1fo que Geoff, alias Jessica 93 a lâché le morceau. Oui, un split EP vinyle en compagnie de Mistress Bomb H est bien en préparation. Les commanditaires ? La Manufacture des Bruits de Fond, associée à l'improbable consortium rennais Kerviniou Recordz. Un troisième partenaire, aussi déraisonnable que les deux premiers, devrait venir s'annoncer sous peu. Dans la foulée, une courte tournée est programmée le long de la façade ouest entre le 22 et le 26 mai. Nous vous en dirons plus en temps voulu.

Et si, comme nous, vous crevez d'impatience, courez donc écouter Jessica 93, par exemple à Rennes le 30 janvier - avec le délirant Noir Boy Georges - ou Brest le 31 aux côtes des bordelais de JC Satàn. Toutes les dates du garçon sont d'ailleurs à consulter ici.

 

C'était vendredi 6 décembre 2013 dans le cadre de la Trans[FUCK]Off/[SYSTEM KRASH]. Début de soirée signé S.Y.D et son ramdam électroacoustique. Parfois aux limites du silence, parfois au-delà des capacités du matériel (!), ce mix donne une idée assez fidèle de l'atmosphère glaciale mais recueillie qui a régné alors sur les lieux. Profitez-en, ça faisait bien longtemps qu'un enregistrement live du boss de la Manufacture n'avait pas ainsi été mis à disposition !

 

La Manufacture des Bruits de Fond est de retour aux affaires en 2014. Des projets par cartons entiers, histoire que certains soient sûrs d'aboutir ! Et parmi ceux que nous allons concrétiser, vous pouvez compter sur nous pour refaire tourner la presse à vinyle avec dès le premier trimestre, « Pas d'erreur », un manifeste compilatoire de trente centimètres pour six pièces supersoniques telles que nous les affectionnons. Les protagonistes ? Des amis comme toujours ! Dans l'ordre alphabétique : c_c, que les esthètes du groove suivent avec attention depuis ses premières séquences frottées au papier de verre publiées chez Bedroom Research puis chez Small But Hard ; Electric Kettle, meilleur live breakcore - meilleur live tout court ? - d'ici à Pluton ; Jean Ferraille, épaulé de Djamal au mic pour une décharge de poésie speedcore d'un genre inouï ; Lost Forgotten accompagné de ses étonnantes machines à moudre le son ; Muckrackers et leur rage capable de raviver n'importe quel haut fourneau lorrain ; Ripit, enfin, dont la techno fiévreuse, titubante, rampante même, devrait faire perdre la tête et les pas de plus d'un danseur.

Et pendant que se règlent les dernières - mais essentielles - étapes autour de la graveuse et des bains de nickel et d'argent, nous vous proposons en guise de teaser, ce vidéoclip signé Scott Sinclair autour d'une des pistes dudit vinyle, « NuWHWuN » de c_c, réalisé d'après une séquence live bien corrosive filmée à Berlin à l'été 2013. Enjoy !


Dans une semaine, c'est comme chaque année le calme plat à Rennes. Du coup, profitez-en pour vous aérer !

Line up complet ici [DJ S.Y.D inside].